建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par Khadamon le Mar 27 Juin - 19:39

情けに刃 向 かう刃 なし
[なさけにはむかうやいばなし, nasake ni hamukau yaiba nashi]
« Il n’y a pas de katana pour s’attaquer à la gentillesse ».


Hellow à tous,

J'ouvre ce sujet volontairement car, je n'en doute pas, il y a eu beaucoup de chose de dites ou à dire qui ne sont pas forcément agréable - ni à dire, ni à entendre.
Cependant nous savons qu'il est nécessaire d'être critique afin d'améliorer les choses.
Ce ne serait en effet pas rendre service à nos hôtes que de ne pas leur signifier ce qui pourrait être amélioré.

Je ne doute pas un seul instant que nos lutins préférés savent déjà beaucoup.
Cependant certains ressentiront peut-être le besoin d'exprimer les choses, et tout cela est sain.

Aussi ce fil a pour vocation à permettre à tout à chacun de pouvoir s'exprimer s'il le souhaite sur ce qui a pu lui poser problème durant ce court laps de temps que nous passâmes dans l'enclave.

Afin de permettre à nos lutins de pouvoir accepter et accueillir ces critiques tâchons d'être positif et, si possible, de proposer des solutions.


Je vais donc m'essayer immédiatement à l'exercice :

La logistique nourriture/eau
J'avoue ne pas avoir suivi toute l'affaire sur le pourquoi du comment et prêter peu d'intérêt à la rumeur.
Le manque de gestion de la nourriture m'a surpris avant l'événement. Je me demandais comment cela allait se passer.
Au final, nous nous en sommes sorties comme des chefs - du moins côté Meiko.

Il serait intéressant de savoir si cette logistique est nécessaire. Si elle apporterait un vrai plus à l'expérience. Ou au contraire si cela ne rajouterais qu'un stress supplémentaire qui empêcherait de travailler sur d'autres choses.

Je ne sais pas "qui" était en charge de ce dossier. J'espère simplement que ce n'était ni Tih ni Lutin Smile


En ce qui concerne l'eau, toujours côté Meiko, nous avons craint de ne pas en avoir assez, aussi y avons-nous pourvu.
Force est de constaté que nous avons été excessivement prudent car il semblait y avoir assez d'eau pour tous - et conservé au frais dans les alcôves c'était juste top.

Je ne sais pas si cela a eu lieu, je ne l'ai pas vu moi-même : un petit tour de temps en temps d'un orga sur les camps pour s'assurer que tout le monde à de l'eau est un plus indéniable ; certaines personnes se déplaçant au final que peu en ville, c'est aussi l'assurance de prendre soin de chacun.




La logistique BG

En préambule :
Je fais partie de ceux qui sont arrivé le vendredi sans BG, sans pré-BG et sans nom.
J'ai reçu mon BG le samedi matin vers 9h.

J'espère avoir fait preuve de patience et de bienveillance envers nos orgas.
Car passé la frustration, je n'ai pu que constater à quel point ils étaient tous sur le pied de guerre pour tenter de rétablir la situation à la normal.

Ce fut difficile et, il faut l'admettre, pour beaucoup cela fut incompréhensible.
Comment est-il possible de ne pas avoir de BG avant le début du GN ? Qu'il ne soit pas fait non plus le jour-J ? Qu'il faille attendre le lendemain ? Est-ce digne d'un GN aussi ambitieux et, ne le cachons pas, onéreux ?

Je ne pense pas que répondre à ces questions ai de l'intérêt.
En revanche, quelques propositions :
- Plutôt que de faire venir tout le monde au PC orga, avec les frustrations générés à base de "repasse dans 2h", trois fois de suite, peut-être faut-il laisser tous les joueurs à leur campement et d'envoyer un orga là-bas avec toutes les enveloppes du peuple pour une distribution sur place.

- Le PC orga semblait bien organisé, nonobstant les problématiques matérielles. Peut-être que rajouter une "signalétique" pour aider les visiteurs à ne pas faire la queue au mauvais endroit pourrait également "fluidifier" les interactions.

- La conception des BGs avant le jour-J semble couler de source et je peine à trouver un conseil utile tant je suis persuadé que cette situation ubuesque vous a complètement échappé. Il semble évident que vous avez cruellement manqué et/ou de temps et/ou de personnes pour vous aider.

- Dans l'ensemble j'ai trouvé également que l'équipe avait su faire preuve de souplesse et d'adaptabilité pour pallier à certain manque. Comme le manque de BG de certains PNJs qui, du coup, ne savait pas trop ce qu'ils pouvaient faire. Vous avez su laisser parler la cohérence et je crois que c'était pour le mieux.

- De la même façon, j'ai toujours réussi à trouver un orga capable de m'aider/répondre à mes questions. Votre disponibilité était réelle et c'était juste bien. Chapeau !

- Et parce que cela fait toujours plaisir, je n'ai vu que des sourires malgré la fatigue, le stress et peut-être la lassitude. Que ce soit les Lutins ou les autres, tout le monde a beaucoup donné pour rester positif tout au long de cette épopée Smile



En conclusion je dirais encore une fois que je ne sais pas trop comment vous faites, combien vous êtes, la répartition des tâches, le pourquoi du comment cela a été si difficile cette année.
Je résume l'ensemble des couacs sur deux éléments :
Le manque de temps.
Le manque de bras.

Aussi n'hésitez pas à vous appuyer allègrement sur vos bénévoles et sur vos joueurs.
Nous sommes des passionnés et dans l'ensemble je crois que la bienveillance domine chez chacun et que tous sommes prêt à vous aider à la hauteur de nos possibilités.
Cultiver l'art de déléguer et d'oser demander de l'aide.


Des bisous !
avatar
Khadamon


Messages : 18
Date d'inscription : 28/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par Lizu le Mar 27 Juin - 22:31

Merci pour cette opportunité offerte via l'ouverture de ce post Khadamon-san.

Je suis d'accord avec les sourires des orgas. Belle persévérance. Même si c'était en pleine tempête, vous avez tenu la barre !

En ce qui concerne le fait de gérer soit-même ses rations de nourriture pendant le GN....je trouve ça plus pratique en effet....maiiiiis et en même temps pas terrible pour l'authenticité. Très sensible à l'ambiance et aux décors, ça m'a tout dès le premier soir découragée dans mon jeu. Voir le camp Tanshin se transformer en squat de joueur de pétanque avec barbeuc' saucisse, paquet de chips et bouteilles de bière qui trainent, il ne manquait plus que Franck Dubosc en marcel et bouée canard à se trémousser pendant les rituels Very Happy
avatar
Lizu


Messages : 36
Date d'inscription : 28/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par Etharion le Mer 28 Juin - 8:43

C'est vrais que la préparation du repas par nos propre soin (dans chacun des peuples) a pu créer une certaine césure dans le RP ^^'. Cependant chacun étaient libre de pouvoir préparer de la bouffe au style de son peuple. Ensuit je suis tout à fait d'accord avec tous ce qui a été dis précédemment, sur les nombreux sourires que j'ai pu apercevoir durant le GN et la ténacité des orgas à aller jusqu'au bout peu importe les péripéties ! Bravo à eux !!
Enfin chers orgas n'hésitez plus à demander l'aide des joueurs car bien qu'il y est eu des cas particuliers tous les joueurs n'ont pas eu cette mentalité de simple client et étaient prêt à y mettre la main à la pâte !!

Bref il y a certainement des choses à améliorer aussi bien chez les joueurs qu'au sein de l'organisation. Mais ce qui n'empêche que j'ai passé un SUPER GN !!!

PS: Lizu je suis ton poto de recherche de bouffe du Vendredi avec Eda =D


Dernière édition par Etharion le Jeu 29 Juin - 15:07, édité 1 fois
avatar
Etharion


Messages : 10
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 21
Localisation : MEAUX

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par TanPi le Mer 28 Juin - 15:26

Bonjour à tous,
Comme soulevé par mon éminent collègue Grue, il s'agit d'être clair et critique sur ce qu'il s'est passé, en essayant de faire ressortir objectivement ce qu'il s'est passé, et comme cela a été perçu par les joueurs.
Pour cela, je vais essayer, pour chaque point soulevé, de poser le problème, d'essayer en faire une critique théorique, puis d'en donner mon point de vue très subjectif. Enfin proposer mes idées de solutions (je n'ai pas la prétention d'avoir la solution parfaite, et je serais très intéressé par connaitre les contraintes des KamiOrga)

=> La Nourriture.
Il semble que le problème n'ai pas été l'absence de solution, mais plutôt le revirement soudain. J'imagine que les KamiOrga ont dû chercher des solutions jusqu'à la dernière minute avant de se résoudre à annuler, mais cela a laissé une fenêtre très courte pour que les joueurs s'organisent, et c'est plus ce stress-là qui n'est pas passé.
Pour mon peuple, les Yak, nous avons eu la chance de compter parmi nous deux excellents cuisiniers qui ont non-seulement pris en charge les repas du groupe, mais ont été chercher des recettes RP : merci encore pour ces délicieuses recettes mongoles !!
Néanmoins, il semblerai que tous le monde n'ai pas eu la chance de bénéficier d'une telle organisation.

=>L'eau
Même problème que pour la nourriture, sauf que là, le poids et le volume à transporter est considérable.
Heureusement que j'ai pu bénéficier des bouteilles mis à dispositions, car chargé comme j'étais, je n'aurais jamais pu me rendre jusqu'au point de rendez-vous fixé par mon covoitureur si j'avais dû prendre 5 litres d'eau en plus.
Ce genre d'urgence, si elle est facile à gérer lorsqu'on vient en voiture, n'est pas compatible avec la venue en transport en commun. Encore une fois, la communauté est toujours motivée pour s'entraider, et ceux qui peuvent apportent toujours un peu plus pour les autres, mais l'urgence n'est pas le meilleur moment pour le faire.

=> Organisation des Camps.
Je ne connais pas les conditions inhérentes à la location de cognelot, donc je ne dispose pas de tous les éléments. Ceci étant dit, je ne comprend pas le choix d'avoir placé le camp chat en vis à vis direct des sangliers, tandis que nous autres Yaks et nos camarades Serpents étions relégués au fin fond de la foret. Non seulement cela a été un frein à notre propre jeu de peuple : difficulté à inviter diplomatiquement les autres, éloignement d'Izumi, oubli pour les scènes majeurs, impossibilité de faire les allez retours comme l'on voulait, isolement du jeu de camp, difficulté à faire venir les Orgas pour du rituel à domicile...  mais la position des chats en soi n'était pas non plus la plus créatrice de jeu. Certes ils avaient un joli fort noir, mais ils ont été réduits à un portique vigipirate plus qu'a une véritable menace, alors que depuis la foret, ils auraient pu être cette force que tous le monde craint, dont on parle avec respect car si elle décide de marcher sur la ville personne ne pourra l'en empêcher.
Après l'avantage c'est que l'on était au frais. Seuls, mais au frais.        

=> La Logistique BG
Personnellement, j'ai eu mon BG la veille, dans l'après-midi. Mais je l'avais bien mérité, car je me suis inscris tardivement.
L'absence de résumé de BG m'a réservé une grosse surprise : si je m'attendais à être un commerçant, selon l'archétype de mon peuple, je me suis retrouvé Moine. Si dans un premier temps, le fait d'avoir un costume générique m'a inquiété, je suis au final très heureux de ce choix Orga qui m'a fait sortir de ma zone de confort et qui, car très bien écrit, s'est révélé un rôle très riche à jouer. (Merci encore aux spirituels de mon peuple, en particulier les chamans, qui m'ont offert du jeu et qui, bien que je n'avais pas de tissus en lambeaux et de peintures rituelles, m'ont aidé à m'imposer comme un référent Kami chez les Yaks)
J'ai trouvé le PC orga, bien que submergé le vendredi soir, assez bien organisé. Mais je partage l'avis de Kadamon-san : un orga pour un peuple, c'est pas du luxe (ou au moins un orga pour deux peuples), afin de répondre au petites questions quotidiennes et pour valider les trouvailles de chacun sans être obligé de se rendre à chaque fois à Izumi (cf point position des camps).
En revanche, je dois avouer que, une fois le kamiOrga attrapé, celui ci, même dans un état de mort cérébrale avancée, est souriant , motivé et capable de conjuguer désirs de jeu avec la cohérence globale de l'univers. Merci à tous <3<3

=> Insertion des nouveaux joueurs
Etant nouveau joueur, j'ai été fasciné par l'univers, sa richesse et la manière très didactique dont il est présenté (avec les schémas de valeurs des peuples par exemple). En revanche, j'ai trouvé le document sensé résumer le jeu passé trop succinct. Je peux comprendre qu'il ne faut pas tout dévoiler à ceux qui n'ont pas à savoir tel ou telle choses, mais cela force à se renseigner après des anciens joueurs : cela peux creer du jeu, mais cela peut parfois être un peu lourd pour l'ancien comme pour le nouveau, et surtout ne correspond que mal à nos personnages sensés être arrivés à Izumi depuis 6 mois au moins. Pour moi, la différence la plus marquante est le Monastère de Nagoyaka. La différence entre ceux qui y étaient et les autres était flagrante. Une bonne partie du jeu de mon peuple, tant politique que spirituel, en découlant, j'ai eu de la chance que des anciens prirent le temps de m'en expliquer les grandes lignes, mais ce n'as pas été le cas de tous le monde.
La création d'un document "rumeurs"  qui compilerai les on-dit,les rumeurs qui circulent à Izumi après de tels évènements aurai été plus porteurs de RP que le simple silence, à mon gout, car ceux qui y étaient pourront jouer leur traumatisme sans avoir à expliquer le pourquoi du comment aux nouveaux, tous en gardant l'avantage de savoir ce qu'il en est vraiment, de connaitre la part de vrai dans ces rumeurs.      
   

Pour terminer (car sinon ma chef va se rendre compte que c'est un nuage de Brume qui bloque ma productivité), je partage l'analyse la Grue-ci-dessus. Manque de temps, manque de bras, avant et un petit peu pendant le jeu.
Demandez nous !
On vous aime ! On aime l'univers et on aime nos perso ! La Bibliothèque d'Izumi en témoigne.
Typiquement, le document Rumeurs aurait pu être écrit intégralement par des joueurs. Je sais qu'il est compliqué de faire intervenir tant de monde dans un processus décisionnel, mais sur un forum, les gens trollent (un peu) moins, et sont plus enclin à débattre, à écrire les arguments pour et contre. Utilisez le.

Pour finir, sachez que, malgré que j'étale en grosses lettres les petits couaks du jeu, je suis et je reste admiratif de votre travail, de sa richesse, et que j'ai passé un super Weekend. Je suis amoureux de votre univers, malgré le peu que j'ai réussit à en découvrir pour l'instant. Merci pour tout. Je veux en faire plus, et je vais en faire plus car c'est un projet tellement inspirant, avec une vrai liberté et des orgas adorables et à l'écoute. Vos joueurs sont tous stimulés par ce que vous avez à offrir, le rendent aux autres joueurs au centuple et ça a été une expérience incroyable.  
Merci pour tout <3<3<3

Nüd Sonirkhoiltoi, moine Sakypa du peuple Yak.

Goï.

Ps: c'est bourré de fautes d'accords ... je relirai ça chez moi... déso
avatar
TanPi


Messages : 26
Date d'inscription : 23/05/2017
Age : 21

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par Buta le Jeu 29 Juin - 14:33

Whaaaa... Pour ma part je suis simple joueurs (et oui arrêtez de me prendre pour un orgas!) et vos message sont super émouvant! Merci pour votre bienveillance. Je suis tombé amoureux des contes il y a deux ans et je reste, malgré les couac, un admirateur du travail des kamiorgas. La richesse de l'univers et les émotions intense que j'ai vécu durant çe week-end justifient à elles seule le prix du billets. C'est mon point de vue. Certains critiquerons mais j'assume. Les contes sont un exutoire ou je peux laisser libre cours à ma créativité et merci aux org' d'être aussi souple et à l'écoute. Vivement le prochain chapitre!
avatar
Buta


Messages : 172
Date d'inscription : 29/02/2016
Age : 23
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par Floryn le Jeu 29 Juin - 16:28

Khadamon a écrit:
Aussi n'hésitez pas à vous appuyer allègrement sur vos bénévoles et sur vos joueurs.
Nous sommes des passionnés et dans l'ensemble je crois que la bienveillance domine chez chacun et que tous sommes prêt à vous aider à la hauteur de nos possibilités.
Cultiver l'art de déléguer et d'oser demander de l'aide.

Je crois que ça aurait été particulièrement pertinent au niveau des BG. C'est facile à dire après coup, mais il aurait fallu envoyer avant le début du jeu un mail disant "désolés, mais vous n'aurez pas de BG, contentez-vous de votre concept de personnage ou inventez-en un si vous n'en avez pas, et élaborez là-dessus, construisez-vous des liens entre vous, et passez discuter 5 minutes au PC orga en début de GN histoire qu'on puisse valider vos concepts. Au besoin, demandez aux joueurs des sessions précédentes de vous aider, ils sont pour la plupart pleins de bonne volonté et vous trouveront des pistes de jeu". Dans ce cas, nous aurions eu une base pour commencer le RP dès le vendredi à 19h. Nous étions de nombreux joueurs que ça ne dérangeait pas de devoir se construire un personnage, et de devoir chercher activement du jeu en prenant des initiatives. Les joueurs des sessions précédentes étaient effectivement pleins de bonne volonté et nous ont apporté plein d'informations sur l'univers et notre peuple. On aurait un peu râlé au début, mais une fois dans le RP, ça serait passé tout seul, et on aurait pu passer un bon GN et monter des projets.  

Alors que là, les participants à Contes de la Brume sont divisés en deux catégories très distinctes : les gens qui ont eu leur fiche perso avant le début du GN (même une heure avant), et ceux qui l'ont eue samedi (en fin de matinée, voire dans l'après midi).
Les premiers ont pu se mettre dans l'ambiance dès le début, et faire du RP dès le vendredi soir. Ceux-là, je pense, ont passé un très bon weekend.
Les deuxièmes (dont je fais partie) n'ont rien pu faire durant les 15 ou 20 premières heures de leur GN, ce qui les a gravement handicapés en terme de jeu et de RP. Louper tout le début du GN n'est absolument pas anodin, et toute tentative pour commencer à jouer avant l'obtention du BG se terminait invariablement par "Je suis désolée, mon personnage doit avoir la réponse à ta question, mais tant que je n'ai pas mon BG je suis incapable de t'aider". D'où une certaine frustration accumulée, qui a culminé quand on a découvert que nos BG ne contenaient rien que nous n'aurions pu élaborer seuls en début de GN.

Donc j'ajouterais à la liste des points importants : ayez une communication claire, et prévenez si vous constatez que vous ne pourrez pas assurer certaines choses élémentaires, ça nous permettra de prendre des mesures (comme pour la nourriture : vous avez prévenu, on a apporté de quoi manger, tout s'est bien passé).
avatar
Floryn


Messages : 4
Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par Meuh le Jeu 29 Juin - 17:23

Floryn a écrit:Les premiers ont pu se mettre dans l'ambiance dès le début, et faire du RP dès le vendredi soir. Ceux-là, je pense, ont passé un très bon weekend.
Je fais partie des chanceux qui ont eu leurs personnages en avance (et ai donc bien moins à me plaindre que la seconde catégorie), et malheureusement... ça n'est pas pour autant que l'expérience fut très réussie de mon côté ou des joueurs qui m'entouraient.
Une des raisons (mais ce n'est pas la seule) étant justement :
Floryn a écrit:on a découvert que nos BG ne contenaient rien que nous n'aurions pu élaborer seuls en début de GN.
En d'autres termes, on pouvait certes faire du RP dès le vendredi soir, mais si c'est juste pour échanger à propos de nos familles respectives...

Bref je ne vais pas insister et pour revenir au constructif, j'appuie largement les remarques ci-dessus : reposez vous sur vos joueurs. Entre cinq organisateurs déjà débordés à gérer multitudes d'autres problématiques et deux cent joueurs qui ne demandent qu'à mettre leur imagination à contribution, le potentiel créatif n'est juste pas comparable pour créer des pistes d'intrigues, d'objectifs, de liens ou juste du background.
avatar
Meuh


Messages : 4
Date d'inscription : 04/05/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Débrief de Hayashi Mioko - Lauréline - prêtresse Grue

Message par Hayashi Mioko le Lun 3 Juil - 9:51

(pour ceux à qui ça pourrait servir : les smiley que word fabriquait automatiquement quand j'ai écrit mon post sur l'ordi faisaient bugger l'envoi du message. la préview était bonne mais le message était tronqué dès le premier smiley quand j'envoyais pour affichage définitif sur le forum : pour régler le problème, j'ai supprimé les images automatiques word des smiley. Galère over : ) )

Je profite de ce très beau post d'introduction de mon collègue Khadamon pour poster mon propre débriefing qui, je l'espère, saura exprimer notre avis en respectant les formes tout comme le fond.

INTRO

Déjà je me présente, Lauréline, j’ai fait plus d’une 20aine de GN de différents formats, participé à l’orga de petits événements seulement. J’ai dû arrêter il y a 3 ans pour raisons perso et pro (déménagement, changement de vie, etc… la vie quoi : D) et cette session des contes était ma remise en jambe, ainsi que l’occasion pour moi d’emmener mon chéri sur son premier GN (et l’accrocher à ce loisir pour pérenniser ce genre de sortie ; ) ).
J’ai choisi ce GN en premier lieu à cause de l’univers, mon compagnon et moi avions le même rêve de gosse du Japon (réalisé cette année avec grand plaisir et grand succès), et je n’avais jamais eu l’occasion de jouer dans un univers qui m’attire autant.
J’ai joué un personnage tout neuf pour cette session, une prêtresse Grue.
Bref, voilà pour ma motivation première et ma présentation générale. Je plante le décor car j’ai conscience que je vais relater humblement des expériences personnelles et je ne prétends pas le moins du monde en faire des généralités, chacun vit les choses à sa manière ce que je respecte et entends tout à fait.
Je résume points positifs/mitigés/négatifs à la FIN pour ceux qui ont déjà une indigestion à l’introduction ; )
Globalement : mon expérience de ce GN a eu des hauts et des bas, mais elle ne m’a pas apporté de détente/satisfaction à hauteur de l’investissement en temps/énergie/ressources (costume, bachotage de docs, fabrication autel shinto et torii, accessoires, trajet très onéreux…). Cette session m’a donné envie de revenir, pour l’univers, pour les joueurs, les pnj, la bonne volonté de tout le monde et on sent que les orgas ont de grands projets pour cette histoire et ça tient en haleine. Mais si les choses restent en l’état je reviendrai en train et en m’investissant moins.

Légende
+ positif
+/- mitigé
- négatif  
XP expérience personnelle

AVANT LE JEU . DECOUVERTE DE L’UNIVERS
+ Les documents de présentation de l’univers sont top. Particulièrement ceux sur les peuples qui m’ont donné tout ce qu’il y avait à savoir pour choisir/avoir une première impression des choses que tout un chacun pourrait savoir sur les peuples. C’est toujours bien écrit et clair, tout en introduisant du vocabulaire spécifique qui met dans l’ambiance. Le seul bémol, vraiment mineur, à ce sujet, est qu’il faut les relire plusieurs fois avant de ne pas se perdre et de continuer à en oublier ou confondre certains (de prime abord 11 peuples c’est un bon morceau). Je pensais me faire un mini doc de résumé des peuples en en reprenant les caractéristiques caricaturales mais je n’ai pas eu le temps.
+/- Les docs sur la remise en contexte. Ils m’ont permis de suivre en très gros les événements qui s’étaient déroulés sur les précédents opus, ce qui est une bonne avancée pour préparer mon perso. Pareil, bien écrit et clair, même si j’avais déjà glané ces infos en fouillant le site internet et compris en inter ligne ce que cela voulait dire, le doc résumant les choses était plus que bienvenu. Si j’ai choisi de dire mitigé pour ce sujet, c’est qu’une fois en jeu, je me suis rendue compte que c’était loin d’être suffisant pour appréhender quoi que ce soit que les autres joueurs savaient déjà et j’ai eu le sentiment de ne pas pouvoir participer au jeu qui se déroulait tant que je n’avais pas rattrapé le retard d’infos qui me permettrait de comprendre les intrigues qui se déroulaient sur le moment. J’en reparlerai dans le sujet correspondant, mais mon personnage était à Izumi depuis 1 an, et elle n’en savait pas plus que si elle avait simplement attendu plantée là sans parler à personne pendant 1 an.

AVANT LE JEU . COMMUNICATION

+ La communication à échelle personnelle. J’ai eu la chance de pouvoir discuter directement avec l’un ou l’autre des orgas principaux pour des choses vitales : ils ont accepté que notre inscription puisse avoir un moyen de paiement qui correspondait à nos galères, et nous avons pu proposer des archétypes de personnages avant d’acheter des vêtements au Japon pour pouvoir savoir vers quoi on se dirigeait. C’est super gentil et je leur en suis très reconnaissante, surtout que j’avais bien compris qu’ils étaient sur autre chose à ce moment-là ! De plus, mon perso étant peintre qui s’inspire de ses voyages chez les Kami, j’ai pu demander des précisions sur l’aspect de tel ou tel kami, ou proposer une manière de les représenter. Point de vue communication perso, rien à dire que du positif donc : )
- La communication à échelle générale. Trop confus pour moi. Ma pensée sur le sujet a été résumée dans un post du topic « En attendant les BG » : sur facebook, je pouvais voir quelques publications, qui, pour moi, restaient de l’ordre du personnel, et donc souvent vague ce que je trouve normal, la vie privée des gens a tout droit de rester privée. J’attendais donc sagement et avec patience des nouvelles par forum (que ce soit BG, news sur l’avancée générale de l’orga, mises au point, explications etc), forum qui, en bonne élève attentive que j’essaie d’être au maximum, devait être LE moyen de communication des orgas avec nous. Ce qui s’est passé dans les faits est que nous avons dû jongler entre mails/rumeurs facebook ou news officielles fb/forum/appeler des amis/envoyer des mp à ceux qui savent pour savoir à peu près dans quelle direction et à quelle vitesse le bateau avançait. Attention je ne parle pas de retard ou de choix d’organisation mais juste de la manière dont nous avons dû nous mettre au courant. Je suis donc négative à ce sujet, en premier lieu parce que je l’ai assez mal vécu, j’étais très mal à l’aise et j’avais l’impression qu’on nous laissait sciemment dans le noir avec nos questionnements, nos doutes, etc. J’en reparlerai mais nous nous sommes beaucoup investis, nous allions encore beaucoup investir, et nous étions très motivés et avides de bien faire. Cette absence de com générale, je l’ai trouvée injuste pour ceux qui n’avaient pas les contacts pour s’informer (tout le monde n’a pas un réseau de GNistes à sa portée), et j’ai eu l’impression qu’on traitait notre malaise avec mépris (fallait qu’on arrête de faire nos chochottes ou les clients oO ). Bien sûr, je comprends aujourd’hui, et c’est plus facile une fois que le malaise je ne le ressens plus dans l’instant, que cette manière de faire n’a simplement pas été effectuée volontairement, et qu’elle découle d’un enchaînement de galères qui se sont accumulées sur d’autres, en combo avec vraiment autre chose à faire sur quoi il était urgent d’avancer. Je comprends, avec ma raison, mais ce fut malgré tout une expérience très désagréable, qui a duré suffisamment longtemps pour que ça compte dans ma balance personnelle.

XP POINT INVESTISSEMENT PERSO
Avant le jeu donc, j’ai pris soin de lire TOUS les documents plusieurs fois (sauf le jeu de gestion j’avoue, que j’avais décidé de bannir entièrement de mon jeu, parce que c’est vraiment PAS ma tasse de thé XD et qu’en plus plusieurs membres de mon peuple étaient très motivés pour s’en occuper). J’ai bien lu tous les contes, légendes, mêmes les documents obscurs des archives de l’enclave qui ne me parlaient pas. Nous avons passé des jours à faire notre costume (merci maman pour la couture T_T), à préparer notre tente et sa déco, et nous nous sommes également lancé dans pas mal de bricolages pour l’ambiance : des lanternes à l’effigie Grue, un Torii et un autel shinto, des accessoires (éventails, pochettes, kits de chir pour mon chéri), des bannières, des noren… qui ont bien mis  3 semaines midis, soirs et pas mal d’après midi compris. Puis la préparation de toute la logistique de la nourriture, comme tout le monde.
Je sais que certaines personnes avec qui j’ai discuté de ça ne sont pas d’accord pour intégrer à l’investissement l’aspect pécunier, ce que je trouve malgré tout assez hypocrite dans l’absolu ou faisant partie d’une omerta toute française. On calcule tous si on a les moyens ou pas de faire tel ou tel GN, et le confort qu’il en découle dépend aussi de l’argent (on s’achète une sahara ? on y va en train avec peu d’affaires ou on joue le  grand jeu et on prend le camion ?). En tous cas pour moi, toujours entre 2 jobs parce que je finis pas ma thèse, et mon chéri pas loin du smic, ça a compté, et ça compte.
Pour amener tout le matos : 10h de route aller (partis à 3h le vendredi et rentrés à 4h le lundi), 120 balles de péage aller, 150 euros minimum d’essence aller. Voilà le transport en gros plus de 500 euros (pas de covoitureur disponible), plus de 1600 km et plus de 20h de trajet. Plus l’inscription plus le matos du bricolage plus la nourriture les costumes, bref, pas le GN où on se ramène à la cool, en train, en lisant les règles 2h avant d’y être quoi.
Bref, tout ça a été un choix de notre part, mais je ne pense pas qu’on puisse nous qualifier de clients ou de gens pas motivés ou pas investis ou passifs.

DEBUT DU JEU – Les BG
- Je ne pense prendre personne par surprise avec cette expérience. Nous faisions partie des chanceuses personnes à avoir un pré BG et pouvoir s’organiser à peu près pour nos costumes. Malgré tout, et de nombreuses personnes que je vois élogieuses aujourd’hui pour de très bonnes raisons, je les ai lues/entendues se plaindre de la manière dont ils ont vécu ces jours d’attente, de faux espoirs, dans un certain dédain de leur panique (un gn c’est de l’impro, on a pas besoin de bg pour jouer, arrêtez de vous plaindre, etc.) ce qui rejoint mon point communication générale. C’est vraiment pas cool. Si les BG c’est pas important on peut les écrire et se sentir à l’aise et préparés, parce que oui, certains en ont vraiment besoin pour passer un bon moment de DETENTE. Si c’est important…. Alors pourquoi on se fait cracher à la figure sur le forum quand on exprime du malaise, de l’impatience, de l’inquiétude à ne pas les avoir avant ? Ceci n’est, encore une fois, que mon ressenti personnel sur le sujet. Je rajouterai 3 points : étant donné la qualité (très positive !!!) des écrits relatifs aux contes de la brume (contes, descriptions, documents en général), j’avoue qu’en m’inscrivant je rêvais de retrouver cette patte très belle dans un BG « chiadé ». Cela explique mon relatif désappointement quand j’ai appris que non, les BG ne seraient pas particulièrement centraux dans ces jeux ; ma faute donc. Deuxième point c’est comme je l’évoquais l’absence de mise en contexte du personnage avec les intrigues, on a pas le droit de faire du RP en dehors des parties, certes, mais ça serait bien pratique pour se fabriquer des liens que nos personnages n’auront pas manqué de créer en 1 an de présence sur place : des gens qu’on connaît, des rumeurs qu’on a entendues, des choses que l’on a faites ? (Du coup le jeu épistolaire nous a aussi lâché sur cet opus, on devait avoir une raison RP de se réunir grâce à une lettre envoyée par notre protectrice. Peut être le jeu épistolaire pourrait il se faire… par internet, avec le même intermédiaire que sont les orgas ?) Je comprends maintenant que l’absence de ces choses est un combo entre pas le temps/ pas la philosophie du jeu. Mais je me suis sentie comme un cheveu au milieu de la soupe, et pas intégrée à l’ambiance jusqu’à ce qu’enfin, grâce à des PJ de bonne volonté, vers le milieu du jeu samedi après midi, je me sente enfin faisant partie de l’univers. Troisième et dernier point sur les BG en eux-mêmes, c’est que c’était le premier GN de mon chéri, et il a eu son BG samedi matin (comme d’autres). J’avoue, j’osais espérer une première fois moins hors des clous pour qu’il puisse commencer à jouer à l’aise (il ne l’était ni avant ni au début, particulièrement par rapport à son personnage). Comme de très nombreux joueurs, nous avons bien entendu pris sur nous, en faisant preuve de compréhension et de patience, et les orgas ont toujours été très aimables et cordiaux avec nous. Les sentiments que j’exprime sont nos ressentis, et pas un jugement. Les seules personnes ayant été malaimables sont celles qui se sont crues obligées de répondre sur le forum à notre mal-être par des insinuations comme quoi nous étions des clients, de mauvais joueurs ou des personnes qui ne savaient pas faire preuve de compassion. Ce qui du coup serait une histoire de voir la brindille dans l'oeil du voisin quand on a une poutre dans le sien.

DEBUT DU JEU – Le jeu
+/- A cause de ce problème de BG, plus de la moitié de notre peuple était dans l’incertitude, enfin entre l’incertitude, l’agacement profond, le rire nerveux et le baissage de bras. Nous avons fait quelques ateliers et essayé de se présenter mais beaucoup n’avaient pas de nom. Autant dire que l’ambiance rôleplay, elle n’y était pas du tout. Il y a eu un petit brief très bienvenu sur la sécurité émotionnelle, mais pas d’autre brief de début de jeu. On a mangé ensemble et la nuit est vite tombée. Personnellement nous ne sommes rentrés dans le jeu vraiment qu’en se faisant violence, à la nuit tombée, en se trouvant un prétexte tout à fait bidon pour nos persos puisque inventé en faisant du RP hors des clous (sinon on avait rien à jouer concrètement), on est allés voir les yak, le centre ville (un grand merci d’amour aux bibliothécaires qui ont été adorables et très rp), et on est rentrés. Le début de jeu est rattrapé par la présence inquiétante du fort Tanshin, du centre ville à l’ambiance sympathique, grâce aux PNJ qui ont tout fait pour lancer une ambiance et grâce à la disponibilité, la pugnacité et au sourire des orgas qui faisaient visiblement TOUT leur possible pour faire au mieux.

DEROULEMENT DU GN  
+ l’ambiance générale. Les PJ, PNJ, les décors et les camps étaient dans l’immense majorité partie intégrante et créant une ambiance unique que j’ai beaucoup aimé. Voir interagir les différents peuples entre eux était très drôle et intéressant. Le salon de thé était génial sans parler de sa nourriture chaude excellente, ou leurs boissons froides indispensables. Le temple et ses grues était magique, la bibliothèque très bien faite et bien tenue par de super PNJ (je l’ai déjà dit ? ;p), sans parler des quelques PNJ qui jouaient de la musique ou qui racontaient des histoires… : )
+/- Evenements au cours du GN. L’événement s’étant déroulé le samedi soir dans le centre d’Izumi était génial. Les PNJ, les décors, le déroulé, j’ai adoré, même si concrètement mon perso ne pouvait que subir, c’était une super ambiance. Dommage que tout se soit passé dans le fort. Je n’ai pas vu de choses autres qu’organisées par des PJ dans les quartiers des différents peuples, cela a créé une grosse différence entre le fort et les camps qui devenaient un peu des dortoirs, des salles où on frôlait trop souvent de hors jeu malheureusement.
+/- BG : cohérence des compétences/RP ? Oups, petit retour sur certains détails du BG, enfin de la fiche de perso au sens large. J’avais beau avoir lu tous les documents de jeu, mon perso était prêtresse depuis l’enfance et n’en savait pas plus sur les kamis que quelqu’un ayant également lu tous les docs de jeu. Quand on me posait des questions, je ne pouvais pas plus en dire que le forgeron moyen… (en toute amitié pour les forgerons Very Happy) ou inventer. En fait elle ne savait même pas que Mame était un enfant et qu’on l’avait vu dans un précédent opus. De plus, peut être n’avais-je pas les yeux en face des trous, mais ma compétence reconnaissance des signes (des kamis), ne m’a été d’aucune utilité à ma grande surprise ( qu’une langue ancienne ne serve pas tous les jours c’est logique, mais dans un monde tel que celui des contes, ne pas percevoir de signes de kamis m’a plus étonné). En revanche, ma philosophie de vie, mon caractère, quelques traits de ma personnalité m’ont vraiment bien aidé à interpréter mon personnage grâce à ces précisions que j’ai eues dans mon bg, c’est la partie du BG que j’ai trouvé vraiment bien mené et très utile.
+/- Actions nécessitant un orga principal.  Mon voyage chez les kamis a été le point d’orgue de l’expérience de mon personnage sur cette session. J’ai eu de la chance, Tiphaine était disponible, ou a pu se libérer, et j’ai eu un très beau voyage. Je dois avouer que je n’ai pas choisi le samedi matin au hasard. Parce que j’avais compris que ces compétences, comme les rituels, ne pouvaient pas être supervisées par n’importe qui, j’ai fait du méta et j’ai choisi ce moment. Oui, j’avais une très bonne raison rp et c’est bien tombé, mais quoi qu’il arrivait, je ne laissais pas arriver l’après-midi sans avoir fait mon voyage. C’était la caractéristique principale de mon personnage et je voulais pouvoir l’incarner tranquillement sans avoir à attendre en hrp ou à passer mon tour sur ce jeu parce que d’autres événements auraient pu avoir lieu à l’autre bout du domaine. Par contre nous avons eu une info capitale pour notre peuple samedi matin, et de tout le GN la personne devant la vérifier ou tout du moins poser la question aux kamis n’a jamais eu l’opportunité de le faire. Elle s’y est pris un peu plus tard que moi et malheureusement ce n’était pas le moment. Sur ce plot nous n’avons pas pu avancer du coup. Une solution serait peut-être de déterminer des « heures propices à la prière », des créneaux où les mystiques pourraient essayer de voyager en sachant que les orgas seraient dans le coin ? Vu la complexité de l’univers déléguer semble difficile, à moins qu’une personne soit spécifiquement formée pour rester au temple, et encore : ) Très belle idée en tous cas, j’ai adoré mon voyage. Et le rituel auquel j’ai pu participer.
+ Des PNJ et de leurs BG. J’adore que les PNJ aient un vrai rôle, une âme, qu’ils soient capables de discuter avec nous sans que tout ne soit strictement scripté, voir qu’ils prennent plaisir à jouer et qu’ils ne soient pas seulement passifs à réciter leur rôle. Notre entrevue avec le général chat après plus de 24h de pourparlers en interne dans notre peuple a été un moment marquant et fort ; je passe aussi le bonjour à un Tao dont je ne connais toujours pas l’identité mais qui a été une interaction très intéressante et ludique. L’équipe de PNJ est une vraie perle qu’il fait du bien de côtoyer : ) Et je pense que c’est en grande partie grâce à la manière dont vous les choyez, alors merci : )

FIN DU GN
+/- Evenements, actions ? J’avoue avoir vu errer pas mal de gens en mal de savoir quoi faire. A vrai dire, il ne s’était rien passé la première nuit, nous nous attendions à être réveillés la deuxième, mais l’action semble se cantonner au fort ou aux fortifications tanshin. Pas assez de temps pour organiser quelque chose de compliqué, un je ne sais quoi qui nous fait dire qu’il va falloir ne pas manquer un coup d’éclat de fin de jeu ? un peu le cul entre deux chaises. Nous on avait une procession funéraire et un gage de paix à offrir mais sans ça pas trop de nouvelles de ce qui se passe et quoi faire hors jeu personnel. Là, je me dis, pourquoi pas prendre 3 ou 4 PNJ pour faire 1 ou 2 fois par jour des Hérauts qui iraient dans les camps raconter nouvelles et rumeurs, annonceraient les mariages/ invitations/ événement importants/mises en examen? Tout le monde ne peut pas tout savoir et/ou tout transmettre à tous les gens qu’ils croisent, surtout quand les camps sont éloignés comme ça.
+/- Annonce ? J’ai entendu le « FIN DE JEU » relayé massivement par la voix, mais je crois qu’on a raté le débrief du coup. Comme pas de musique et pas eu de « vrai » brief, on s’attendait pas à ce qu’il y ait le temps pour un débrief. Oups.
+ la photo de groupe. En voilà une idée qu’elle est bonne et cool : )


LES POINTS POSITIFS
+ Les documents de présentation de l’univers sont top.
+ La communication à échelle personnelle est excellente
+ l’ambiance générale est immersive une fois qu’on a réussi à rentrer dedans
+Les PNJ et leurs BG qui ont de la profondeur et avec qui il est très agréable d’interagir
+La photo de groupe. Simplement une superbe idée.

LES POINTS MITIGES
+/- Les docs sur la remise en contexte sont bien faits et utiles mais très insuffisants pour comprendre où on met les pieds.
+/- Les événements au cours du GN, bien que super, se sont trop centralisés au fort. Nous n’avons pas senti que les camps faisaient vraiment partie de la ville mais plutôt qu’ils étaient comme des dortoirs du centre, malgré l’investissement RP des joueurs sur place.
+/- BG : cohérence des compétences/RP ; les détails de personnalité étaient des épices très utiles pour interpréter les personnages. Il manquait des infos pour être cohérent avec son personnage : liens avec les gens, choses qu’on aurait dû faire, choses qu’on aurait dû savoir, comme ma prêtresse, sur les kamis, les rituels etc.
+/- Actions nécessitant un orga principal.  Idées magnifiques mais parfois rendus impossibles à réaliser par l’indisponibilité des seules personnes pouvant agir. Nous a bloqué tout un plot.
+/- événements/ actions de fin de jeu, particulièrement, mais on pourrait étendre ce sujet à la partie entière. Des rendez-vous forts ou des infos diffusés à tout le monde sur des événements auxquels se raccrocher auraient pu éviter à certains d’entre nous d’errer pour chercher du jeu.
+/- Les annonces début et fin de jeu. Les gens sérieux ont lu les documents, certes, mais bon les briefs sont pas là que pour répéter aux gens sérieux ce qu’ils savent déjà non ? : ) On a tous bien vu que le mieux possible a été fait, mais il y a un manque de ce côté-là.

POINTS NEGATIFS
- La communication à échelle générale. Je sais que les personnes en charge sont des gens sympas, ouverts, et cool. Mais Je me suis sentie malmenée en tant que joueuse anonyme même si bien traitée à titre personnel. Je passerai sur les allusions vagues à des joueurs non compréhensifs ou non investis qui ne pipent rien et ne lisent rien et qui saoulent tout le monde, sans savoir si on est mis dans le panier ou pas après les multiples efforts de notre part et investissements pour faire au mieux, et ne revenir qu’avec un goût d’inachevé, et être civil et s’exprimer quand même dans les formes, avec respect, et en essayant toujours de comprendre les autres et leurs raisons. C’est pas agréable du tout.
- Les BG : peut sembler « accessoire » pour certains, mais pour d’autres, cette situation a provoqué un malaise bien avant le début du jeu et parfois jusqu’au samedi midi, cela a participé à ne pas pouvoir correctement rentrer dans le bain du début du GN et créé des frustrations qui ne sont pas le genre de chose qu’on vient chercher en GN. C’est un couac que les orgas ont déjà expliqué et ils se sont exprimé à ce sujet, la  chose qui me gêne principalement ce n’est pas le retard des backs mais l’attitude de dédain de certains qui considèrent qu’on ne devrait ni ressentir ni exprimer le moindre malaise à ce sujet sous peine d’être accusé de lèse-majesté, d’ingratitude etc, etc.

CONCLUSION
Le jeu s’est bien déroulé, l’ambiance une fois rentré dedans était là. L’investissement y était , on était à fond, on était prêts, on a parié en misant au maximum sur les costumes, le décorum, les bricolages, potasser les docs, imaginer des ateliers, des réflexions sur nos valeurs de clans, apprendre à se connaître etc. Les PJ comme PNJ étaient motivés et globalement rp (un peu moins dans les camps) Malheureusement sur toute la partie j’ai eu le sentiment de ne jouer qu’à partir de samedi en fin de matinée. En finissant dimanche midi. Je n’ai pas ressenti trop la « pression de la guerre », ou de danger à part samedi soir (bon aussi mon perso est perché et bisounours).
Du coup j’ai aimé l’univers du jeu et la motivation de tout le monde, ça donne envie de revenir et de partager des aventures dans ce monde et avec ces joueurs, mais l’expérience est trop mitigée voire pesante pour que je puisse en toute honnêteté dire que j’ai passé un bon moment tout du long. Peut-être que si nous étions venus en train, moins investis justement, en passant moins de temps à potasser, à s’organiser en peuple, en se crevant moins la santé avant et pendant et le portefeuille soyons honnêtes, nos attentes en termes d’infos de jeu, de bg et d’entrée dans l’ambiance n’auraient pas été si importantes et la descente aurait été moins rude.
Je pense donc que mon amertume personnelle découle d’une balance trop déséquilibrée entre mes attentes et ce qu’il était possible de vivre sur ce GN. Je reste malgré tout très reconnaissante et très admirative de la qualité du travail fourni sur l’univers et les grosses intrigues, da la manière dont les PNJ sont introduits au jeu, de l’émulsion de tous ces gens qui ont envie de créer et faire vivre une belle Izumi. J’ai envie d’avoir envie de revenir : )
avatar
Hayashi Mioko


Messages : 57
Date d'inscription : 29/03/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 建設的な批評 - Kensetsu-tekina hihyō-do "L'art de la critique constructive"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum